mercredi 9 janvier 2019

Le Prix Vedrarias de la Nouvelle vous souhaite une très Belle Année 2019 !


25 nouvelles sélectionnées … et parmi elles, nos lauréates ...

La deuxième étape de lecture démarre aujourd’hui et la délibération finale du jury aura lieu fin Février. C’est lors de cette réunion que nous sélectionnerons les 6 titres finalistes 2019 et leur liste sera publiée sur le blog du Prix Vedrarias de la Nouvelle. Comme chaque année, la nouvelle lauréate ne sera dévoilée qu’à la soirée de remise des prix du 30 Mars prochain et nous annoncerons alors le classement final. A noter déjà dans vos agendas:

Samedi 30 Mars 2018
à l’espace Bernard Mantienne de Verrières le Buisson.


Voici donc les 25 titres que nous avons retenus,
et parmi eux se trouveront nos lauréats :

- Baikal
- Berthier
- Cosmotropie
- Eurydice ne meurt pas
- Iliade Killer
- Impasse Rimbaud
- J'adore Cioran
- Je n'aime pas les gens
- La ville de Paris
- L'araignée
- L'autre s'appelait Gilbert, Fabien …
- Le Bag-Noz du grand jardin
- Le bon air
- Le chant du harpiste
- Le goût de la figue, le parfum du citron
- Le réveil des amants
- Les dessous de l'histoire
- Les lumières du Nord
- Les pissenlits
- Nantes-Paris Montparnasse
- New-York, New-York
- Peau bleutée
- Pluie d'automne sur un village sans histoires
- Pour l'amour de Fath
- Sous les pavés
Notre cérémonie de remise des prix est ouverte à tous les passionnés de littérature. Soyez les bienvenus pour encourager les auteurs et échanger autour d’un cocktail avec tous les participants, auteurs, jurés et écrivains du prix Vedrarias de la Nouvelle.


Enfin, vous pourrez prolonger la soirée en assistant à un spectacle de la saison culturelle de la ville de Verrières le Buisson.
Il s’agit cette année d’ ‘UN DEMOCRATE’ de Julie Timmerman.


Nous vous communiquerons tous les détails de cette soirée dans un prochain article. Restez connectés !

mercredi 7 novembre 2018

Le jury du prix Vedrarias de la Nouvelle a commencé la lecture des nouvelles 2018-2019



Le Prix Vedrarias de la Nouvelle 2018-2019

Nous avons considéré 140 nouvelles comme recevables pour cette 20ème édition. Les auteurs viennent de toutes les régions de France, et nous avons cette année des candidats de Belgique, du Canada, d’Italie, du Liban, de Suisse et de Tunisie.

Notre agenda 2018-2019

Nous débutons notre première étape de lecture qui se terminera en décembre par la sélection de 24 nouvelles. Notre jury, présidé par Alain Absire, prix Femina 1987, président de la SOFIA (Société française des intérêts des auteurs de l’écrit) se réunira en février 2019, pour délibérer et élire les cinq lauréats de la catégorie adultes, ainsi que le prix spécial de la 20ème édition, en relation avec les commémorations de l’armistice de 1918, célébrant la paix et la fraternité entre les peuples.

Soirée de remise du Prix, le 30 mars 2019 
Nous organiserons la remise des prix le samedi 30 mars 2019, à l’Espace Bernard Mantienne de Verrières-le-Buisson. A l’occasion de cette réunion conviviale, chacun des 6 lauréats sera présenté au public par un membre du jury. La nouvelle lauréate sera lue par un acteur et nous nous retrouverons autour d’un cocktail, moment sympathique, toujours propice aux échanges chaleureux et enrichissants entre auteurs et membres du jury.  
La soirée s’achèvera cette année par un spectacle de Julie Timmerman, ‘UN DEMOCRATE’ qui retrace la vie d’Edward Bernays, théoricien génial de la manipulation des foules.

samedi 15 septembre 2018

20ème Prix Vedrarias de la Nouvelle 2018-2019 : les candidatures sont closes


Nous vous informons que les candidatures pour le 20ème Prix Vedrarias de la Nouvelle sont closes car nous avons atteint le quota de 120 nouvelles recevables.
Prix Vedrarias de la Nouvelle
Nous remercions chaleureusement tous les auteurs qui nous ont fait parvenir leurs nouvelles. Nous les informerons personnellement de la recevabilité de leurs candidatures.
Prix Vedrarias de la Nouvelle 
Nous sommes désolés de ne pouvoir accepter de nouveaux textes, et nous donnons rendez-vous en 2019 à tous ceux qui n’ont pas pu participer cette année !



A très bientôt,
Le jury du Prix Vedrarias de la Nouvelle

lundi 2 juillet 2018

Lancement de la 20ème édition du Prix Vedrarias de la Nouvelle


La 20ème édition
du Prix Vedrarias
de la Nouvelle
débute le 1er Aout 2018






Chers Auteurs,

C’est le 1er Aout 2018 que sera lancée la 20ème édition du Prix Vedrarias de la Nouvelle.
Vous trouverez sur ce blog le règlement 2018-2019, ainsi que votre bulletin d’inscription.

Vous écrivez des nouvelles et n’avez encore jamais été publié ? Habitué des concours littéraires,  amateur de littérature, conteur d’histoires,  le Prix Vedrarias de la Nouvelle sera peut-être la première étape vers la reconnaissance de vos talents d’auteur…

Comme chaque année, le Prix regroupe deux catégories : un prix international ‘Adultes’ et un prix jeune ‘Jeunes’ en partenariat avec les établissements de Verrières le Buisson et des communes voisines. 
Les textes pourront être envoyés du 1er Aout 2018 au 15 Octobre 2018 pour le concours ‘Adultes’, jusqu'au 30 Janvier 2019 pour le concours ‘Jeunes’.   Vous devez nous faire parvenir 4 exemplaires à l’adresse indiquée dans le bulletin d’inscription. 
À l’issue des délibérations, le jury désignera 5 lauréats pour chaque catégorie ‘Adultes ‘ et  ‘Jeunes’.
Exceptionnellement cette année, nous décernerons un prix spécial du jury ‘20ème édition’ dans la catégorie ‘Adultes’.

Ne tardez pas trop à adresser votre nouvelle, car seules les 120 premières nouvelles seront retenues.


Et conformément à la tradition de convivialité du Prix Vedrarias de la Nouvelle, nous inviterons en Mars 2019 tous les lauréats à la  cérémonie publique de remise des prix qui aura lieu à Verrières le Buisson, à une date que nous vous préciserons. 


Nous aurons alors le grand plaisir, chaque année renouvelé, d’échanger autour d'un verre et de partager avec nos lauréats un spectacle musical ou théâtral de qualité.




A bientôt de vous lire,

Le jury du Prix Vedrarias de la Nouvelle

lundi 18 juin 2018

De lauréat à écrivain édité : Frédérique-Sophie Braize, lauréate du prix Vedrarias 2012, vient de publier son 3ème roman 'Sœurs de lait'

Frédérique-Sophie Braize, lauréate du prix Védrarias en 2012, vient de publier son troisième roman intitulé Sœurs de lait aux éditions De Borée. Ce roman, finaliste du Grand Prix littéraire de l'Académie nationale de pharmacie, raconte le destin de quatre sœurs dans la France des années folles et dévoile les dessous d'un scandale sanitaire aujourd'hui oublié.
A cette occasion, Frédérique-Sophie a accepté de se prêter, pour les lecteurs du blog, au jeu de l'interview.

Frédérique-Sophie, vous étiez lauréate du prix Vedrarias en 2012 et vous en êtes aujourd’hui à votre 3ème roman publié. Pourriez-vous nous parler de Sœurs de lait, votre dernier livre ?

Inspiré d’un fait de société, Sœurs de lait (éd. De Borée) se passe moitié à Paris, moitié en Haute-Savoie dans les années folles. Ce roman raconte l’histoire de quatre sœurs nées de mères différentes. Coqueline, la cadette, est séduite par Côme, un jeune voyageur qui vante les vertus médicales du radium. Les quatre femmes se retrouvent aux prises avec l’engouement irraisonné de leur entourage pour ce remède miraculeux. À l’époque, le radium est à la mode. Il est considéré non moins qu’une source de santé, vanté pour tout guérir. On trouve du radium dans le dentifrice, les bougies, la layette, le rouge à lèvres, les préservatifs, les torchons à vaisselle, les appâts pour les poissons, les sodas… Sa présence dans les composants disparaîtra au lendemain d’Hiroshima.



Comment passe-t-on de nouvelliste amateur à écrivain confirmé et avez-vous eu du mal à trouver un éditeur ?

En lisant beaucoup, tout d’abord. En écrivant un peu tous les jours au courant de la plume. La suite consiste à couper tout ce qui ne nourrit pas directement l’histoire, à réécrire et à poster le texte à un éditeur bien ciblé.

Je ne peux pas dire que j'ai eu vraiment du mal à me faire éditer. J’ai envoyé le manuscrit de mon premier roman par la poste à sept éditeurs. Deux se sont montrés intéressés.



Avec le recul, que vous a apporté le prix Vedrarias dans ce parcours ?

Il y a des auteurs auxquels, à coup sûr, le Prix Vedrarias est bénéfique. J’en fais partie. Lors de la remise des prix, j’ai reçu un accueil bienveillant de la part des organisateurs. Grâce à leurs encouragements, j’ai réécrit avec confiance mon premier roman qui était dans un tiroir, puis osé le proposer à des éditeurs. Le Prix Vedrarias jouit d’une véritable notoriété grâce, notamment, au parcours littéraire de son président Alain Absire et de certains membres du jury, à l’instar d’Éric Fouassier.



Auriez-vous un ou deux conseils à donner aux concurrents d’aujourd’hui qui souhaiteraient suivre votre exemple ?

Faire de solides recherches pour maîtriser le mieux possible le thème abordé qui doit être original. Envoyer un manuscrit très travaillé et aéré à un éditeur, après avoir vérifié ce qu’il publie.

lundi 7 mai 2018

Le recueil du 19ième Prix Vedrarias de la Nouvelle est en ligne


Nous avons avons le plaisir de publier aujourd'hui le recueil du 19ième Prix Vedrarias de la Nouvelle.
Vous y trouverez les 10 nouvelles lauréates respectivement des Prix Adultes et Jeunes de notre édition 2018.

Partagez avec nous le plaisir de découvrir les textes des auteurs primés et appréciez la diversité de leurs univers.
Laissez-vous emporter …
Excellente lecture !

Téléchargez le document: ICI


Prix Adultes
  • Premier prix : D’après un tableau de Hopper de Marie Emilie BERTON
  • Second prix : La manufacture de lumière de Catherine GIRBIG
  • Troisième prix : Petits meurtres champêtres de Bernard MARSIGNY
  • Quatrième prix : Limité de Jean-Jacques SALAGER
  • Cinquième prix : Train quotidien de Thomas GENET

Prix Jeunes
  • Premier prix : Loup solitaire de Marie Benmebkout
  • Second prix : Le violoniste de la rue de Montfaucon d’ Hélène Lefrancq  
  • Troisième prix : Miroir, mon beau miroir… de Jessica Dahan
  • Quatrième prix : La fille de l’ombre de Manon Lechenault
  • Cinquième prix : Berlin 68 de Mahel Le Grouiec

mercredi 11 avril 2018

Notre Troisième prix 2017, Thierry Covolo vient de publier son premier recueil de nouvelles


Thierry Covolo vient de publier aux éditions Quadrature « La plus jeune des frères Crimson », son premier recueil de nouvelles.

Parmi les 10 textes qui constituent ce recueil, on retrouve « Les bottes de Bob » qui a décroché la 3ème place de la 18ème édition du prix Vedrarias.
Les autres textes sont en majorité issus de la même veine, d’inspiration américaine et plutôt noirs. Même si, bien souvent, un peu de lumière luit quelque part.

Au gré des 126 pages de ce recueil, on accompagnera Sam en stop sur plus de 2500 kilomètres pour retrouver son « super pote » Billy, et finira avec lui sur le toit d’un château d’eau. On tombera en panne en pleine nuit au milieu de nulle part avec Sally, alors que la police traque un Petit Poucet qui sème les cadavres comme d’autres les cailloux. 
Ou encore, on préparera aux côtés de Tom une fournée de cookies, chaque jour et quoi qu’il arrive, pour la fille dont il est amoureux depuis l’adolescence et qui tapine à Vegas.
Ça, et d’autres histoires qui ne vont jamais exactement là où on s’y attend.

Régulièrement publié en revue littéraires, Thierry Covolo est un auteur lyonnais qui écrit avant tout les histoires qu’il aime se raconter, et adore quand d’autres que lui prennent plaisir à leur lecture.

« La plus jeune des frères Crimson » est disponible en librairie et en ebook.

jeudi 29 mars 2018

Remise des Prix du 19ème Prix Vedrarias de la Nouvelle à l’Espace Bernard Mantienne


La soirée de remise du 19ème Prix Vedrarias de la Nouvelle a eu lieu Samedi 24 Mars dernier à l’Espace Bernard Mantienne de Verrières le Buisson avec un public nombreux, de 3 à 77 ans. Et voici nos lauréats 2017 - 2018 :


Après le mot de bienvenue de notre Association, le Maire de Verrières le Buisson, Monsieur Thomas Joly, a mis en avant l’importance de la culture et tout particulièrement de la littérature pour notre ville, dans laquelle ont séjourné de nombreux écrivains.

Puis, Alain Absire, le Président du Jury a reçu les élèves de la classe de 1ère L du Lycée Sophie Barat de Chatenay  Malabry, accompagnés de leur professeure de théâtre,  Madame Sophie van Roekeghem.
Il nous a présenté le travail d'écriture qu’il a mené avec les jeunes auteurs dont nous avons eu le plaisir de découvrir le talent, au fil de textes très variés, riches  d’imagination et de maîtrise.

Avec les plus grandes difficultés à les départager, nous avons finalement distingué nos 5 lauréats parmi 15 auteurs tous très prometteurs :
  •   Antoine Ancelin : ‘J'arrive Maman’
  •   Marie Benmebkout : ‘Loup solitaire ‘
  •   Gaëlle Coche : ‘Marianne’
  •   Valentin Collaro : ‘Je suis innocent’
  •   Jessica Dahan : ‘Miroir, mon beau miroir…’
  •   Alexandra Gautreau : ‘Peter’
  •   Laura Hayek : ‘Le récit de mon pays’
  •   Kemuel Houblon : ‘La farce’
  •   Michel Kadar : ‘Un très long voyage’
  •   Margaux Lecoroller : ‘Desamour’
  •   Maël Legrouiec : ‘Berlin 68’
  •   Manon Lechenault : ‘La fille de l'ombre’
  •   Hélène Lefrancq : ‘Le violoniste de la rue de Montfaucon’
  •   Charlène Ndenga : ‘Terre primaire’
  •   Elise Prevost : ‘L'évidence...’  


La soirée s’est poursuivie par la remise des 5 premiers Prix adultes et la nouvelle lauréate a été lue devant le public présent par Gilles Dyrek, un moment émouvant pour son auteure, Marie Emilie Berton.


Nous avons pu ensuite assister à l’adaptation intense et vibrante de la nouvelle de Stefan Zweig, Amok, par Alexis Moncorgé, à juste titre primé aux Molières 2016 pour son interprétation.

Notez que nous publierons les textes primés sur notre blog afin de partager avec vous ces textes qui ont touché le jury cette année.

Nous remercions encore chaleureusement tous les auteurs et nous vous donnons rendez-vous à l’année prochaine !
Et citons tous les membres bénévoles du Jury qui travaillent toute l’année pour la réussite de ce concours : Eliane, Dominique, Véronique, Florence , Irène, Guy, Eric, Raffi et Alain.

dimanche 28 janvier 2018

Rendez-vous le 24 Mars pour connaître le classement final des 5 nouvelles lauréates



La cérémonie de remise des prix de la 19ème édition aura lieu le 24 Mars prochain.

Ouverte à tous les passionnés de littérature, elle se déroulera:
à 18h30 
au tout nouvel  Espace Bernard Mantienne (EBM)
de Verrières le Buisson, 
où sera dévoilé le classement des cinq nouvelles lauréates.


Nous avons retenu les 5 nouvelles  suivantes :
  • D'APRÈS UN TABLEAU DE HOPPER
  • LA MANUFACTURE DE LUMIÈRE
  • LIMITÉ
  • PETITS MEURTRES CHAMPÊTRES
  • TRAIN QUOTIDIEN
   
   Mais il faudra attendre le 24 Mars pour connaître le classement final.




N’hésitez donc pas à venir écouter et encourager tous ces auteurs ! À la fin de la remise des prix, la nouvelle gagnante sera lue par un comédien, ce qui est un formidable cadeau pour l’auteur et le public.

Puis vous aurez l’occasion d’échanger avec les jurés et les écrivains du prix Vedrarias autour du traditionnel buffet. Comme nous l’avait fait remarquer si justement notre lauréate 2017 Fabienne Pacory, écrire est une passion solitaire, c'est pourquoi l'échange avec les lecteurs revêt une importance considérable.


Enfin, cette soirée de littérature se clôturera par un spectacle qui est cette année une adaptation par Alexis Moncorgé de la nouvelle ‘Amok’ de Stefan Zweig.
Alexis Moncorgé a été primé aux Molières 2016 pour son interprétation dans Amok.

samedi 6 janvier 2018

Conseils pour gagner les concours de nouvelles

Écrivain, Eric Fouassier est membre du jury du prix Vedrarias de la nouvelle depuis 2001. 
Il publie chez JC-Lattès, à la fois des romans policiers historiques sous son nom et des romans de littérature générale sous le pseudonyme d’Yves Magne. Mais c’est en écumant les concours de nouvelles durant 5 ans qu’il a commencé à diffuser ses textes. Avec un succès certain, puisqu’il y a glané une cinquantaine de prix environ. Aujourd’hui, il vous livre ses 10 conseils pour devenir à votre tour un lauréat de concours de nouvelles.



Si vous êtes auteur débutant et que vous n’êtes pas encore prêt à publier un livre entier, pourquoi ne pas vous essayer à la nouvelle ? L’avantage de ce genre littéraire, c’est que vous avez rapidement une œuvre aboutie et que vous n’avez pas besoin de vous immerger dans votre travail d’écriture. C’est à la fois plus satisfaisant pour quelqu’un qui débute et incontournable quand on mène en parallèle une activité professionnelle prenante. Attention, toutefois, la nouvelle est un genre exigeant ! Comme le disait Jean Vautrin : « Dans la nouvelle, plus que dans tout autre genre littéraire, l'auteur n'a pas le droit d'emmerder son lecteur ».

L’intérêt des concours de nouvelles

N’hésitez pas à participer aux nombreux concours de nouvelles qui fleurissent un peu partout en France. Ils présentent beaucoup d’avantages : ils permettent notamment d’améliorer son écriture en obligeant à se plier à des contraintes de thèmes, de longueur ; ils vous obligent à écrire régulièrement en respectant des dead lines (vous ne pouvez pas rester des jours et des jours devant la page blanche en attendant que l’inspiration vienne) ; ils vous donnent l’opportunité, si vous êtes distingué, de commencer à diffuser vos textes en les publiant en revue ou dans des recueils collectifs. Mais attention, il faut rester lucide ! La diffusion de ces recueils collectifs ou des revues consacrées à la nouvelle reste très limitée, voire confidentielle. C’est une première marche. Intéressante puisqu’elle vous permet de toucher un premier lectorat. Mais insuffisante.
En fait, le principal avantage des concours, c’est qu’ils vous permettent de faire des rencontres et de nouer des amitiés : avec les organisateurs, avec d’autres concurrents, avec les écrivains membres des jurys. Le monde de la nouvelle est en effet beaucoup plus petit que celui du roman. Et c’est encore plus vrai pour l’univers des concours de nouvelles. Pour peu que vous restiez « dans le circuit » plusieurs années, vous finissez par connaître beaucoup de monde. Cela peut être un bon moyen pour muscler votre CV et vous faire des relations. Ces dernières pourront vous donner d’utiles conseils sur votre écriture, sur les pièges à éviter pour entamer une carrière d’écrivain, sur les personnes à contacter chez tel ou tel éditeur… Cela peut constituer une porte d’entrée vers l’édition. La preuve : de nombreux lauréats du prix Vedrarias ont fini, comme moi, par publier leurs livres chez des éditeurs ayant pignon sur rue.

Adopter une stratégie gagnante

Participer, c’est bien. Gagner, c’est mieux ! Voici donc mes 10 conseils pour mettre toutes les chances de votre côté :

I/ Privilégiez l'écriture de courtes nouvelles. Pas plus de 5 à 10 pages (1500 signes par page). C'est en effet le format standard exigé dans la plupart des concours.
II/ Soignez la présentation et surtout l'orthographe de vos tapuscrits. Les jurys des concours renferment une proportion incroyable d'enseignants qui traquent la moindre de vos fautes et en font souvent (trop souvent ?) un critère rédhibitoire de sélection.
III/ Quand vous participez à un concours à thème imposé, mieux vaut traiter franchement celui-ci que de tenter de finasser. Je m'explique. La plupart du temps, ceux qui vont vous juger ont une idée assez précise des textes qu'ils attendent et un traitement trop singulier risque de les désorienter. En outre, si le concours débouche sur une publication collective, un texte trop décalé risque d'être écarté car il pourrait nuire à la cohérence de l'ensemble.
IV/ Toujours en ce qui concerne les thèmes imposés, évitez de proposer des textes déjà écrits et bricolés tant bien que mal pour coller à la contrainte du concours. Evidemment, ça peut marcher, mais le plus souvent cela sent trop l'artifice. En outre, se plier aux exigences du règlement est la meilleure façon de s'améliorer, de sortir de ses habitudes d'écriture.
V/ Dans la mesure du possible, avant de participer à un concours, essayez de lire les textes primés les années précédentes (disponibles parfois en revue, sous forme de recueil ou sur Internet), ou les livres des membres du jury si celui-ci comprend des écrivains. Cela vous éclairera sur les goûts du jury et l'esprit du concours.
VI/ Variez vos sujets et n’appliquez pas toujours la même recette, même si elle vous a déjà valu quelques succès. Sur le court terme, cela peut passer. Mais, à la longue, le monde de la nouvelle étant quand même assez petit, vous finirez par vous décrédibiliser.
VII/ Privilégiez les concours à forte notoriété vous permettant de rencontrer des écrivains reconnus ou qui débouchent sur une vraie publication. Vous ferez ainsi d'une pierre deux coups.
VIII/ Ecartez les concours pour lesquels les droits de participation sont excessifs (une somme de dix euros me paraît être un maximum). Vous éviterez ainsi de tomber dans de véritables arnaques : les concours bidon avec récompenses en chocolat, diplômes et médailles, où les mêmes acolytes s'auto-congratulent d'année en année.
IX/ Participez à plusieurs concours à la fois, mais avec des nouvelles différentes. Vous augmentez ainsi vos chances de succès, tout en aiguisant votre plume et en évitant une trop grosse déconvenue en cas d'échec. C'est bon pour le moral d'avoir toujours un fer au feu !
X/ Gardez en tête la relativité de ce genre de compétition. Ce n'est pas parce que vous avez été écarté du palmarès que, nécessairement, votre texte ne vaut rien (c’est même fréquemment en dehors du podium qu’on trouve les textes les plus originaux qui ne pouvaient rallier la majorité des suffrages). A l'inverse, ce n'est pas parce que vous avez gagné que votre nouvelle était forcément la meilleure. Elle a simplement su toucher quelques personnes au bon moment et ce n'est déjà pas si mal.

L’essentiel reste, bien entendu, d'écrire des nouvelles de qualité. Pour cela, efforcez-vous de rester sincère à la fois dans la forme et sur le fond. Ne cherchez pas à imiter, ne cédez pas aux effets de mode, évitez les sujets bateaux ou racoleurs.